Je découvre - la laisse de mer

Echouée sur les plages, la laisse de mer est formée par les débris naturels déposés par la mer lors des marées.

Ces débris ont différentes origines : débris végétaux (algues, bois flotté), et débris animaux (coquillages, enveloppes d’œufs, mues de crabe, test d’oursins). L’accumulation de ces débris forme un ruban plus ou moins étroit, parallèle à la mer, pouvant s’étendre parfois sur plusieurs kilomètres. La laisse de mer est présente sur tout le littoral du Parc naturel marin aussi bien sur les plages de sable, que de galets ou encore dans les estuaires.

Les laisses de mer forment un milieu instable car soumis aux différents mouvements des marées. Un écosystème bien particulier se développe sur les laisses de mer. Il est essentiel pour la formation des dunes et la lutte contre l’érosion et accueille un monde vivant sans cesse en interactions.
En effet, la laisse de mer abrite des plantes particulières se développant grâce aux débris décomposés par des invertébrés (petits organismes comme les insectes, crustacés, mollusques). Ces derniers constituent ensuite de la nourriture de certains oiseaux qui fréquentent et pondent dans la laisse de mer. Enfin à marée haute, les laisses de mer viennent enrichir les eaux côtières et libèrent des aliments (invertébrés) pour les poissons.

Les laisses de mer forment un milieu instable car soumis aux différents mouvements des marées. Un écosystème bien particulier se développe sur les laisses de mer. Il est essentiel pour la formation des dunes et la lutte contre l’érosion et accueille un monde vivant sans cesse en interactions.


En effet, la laisse de mer abrite des plantes particulières se développant grâce aux débris décomposés par des invertébrés (petits organismes comme les insectes, crustacés, mollusques). Ces derniers constituent ensuite de la nourriture de certains oiseaux qui fréquentent et pondent dans la laisse de mer. Enfin à marée haute, les laisses de mer viennent enrichir les eaux côtières et libèrent des aliments (invertébrés) pour les poissons.

Illustration d'une laisse de mer naturelle.

Illustration d'une laisse de mer naturelle.

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité

Illustration d'une laisse de mer naturelle.

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité

Illustration d'une laisse de mer anthropique.

Illustration d'une laisse de mer anthropique.

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité

Illustration d'une laisse de mer anthropique.

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité

Malheureusement sur la plupart des plages, les déchets d’origine humaine comme les bouteilles en plastique, les mégots, les emballages alimentaires, les morceaux de filets de pêche etc. accompagnent régulièrement la laisse de mer.

Ces déchets génèrent des nuisances d’ordre esthétique (paysage), sanitaire (dangerosité de certains déchets toxiques ou coupant), environnemental (pollution chimique, ingestion par les animaux) et économique (coût de nettoyage).

Découvrir l'action du Parc

Le littoral du Parc naturel marin fait l’objet d’une étude sur l’état de la laisse de mer et et des macrodéchets échoués afin de proposer une gestion adaptée et raisonnée de ces déchets.