Le Phoque gris

Halichoerus grypus

Le Phoque gris (Halichoerus grypus) est un mammifère carnivore de la famille des phocidés.


Longtemps chassé par l'espèce humaine pour sa fourrure et sa graisse, notamment au XIXe siècle, le Phoque gris a disparu de nombreuses régions de son aire normale de répartition. Il est actuellement protégé par des réglementations nationales et internationales.

En 2017, une étude du projet Eco-phoques a recensé en simultané, de la frontière belge à la baie de Somme, environ 400 Phoques gris.

Description

Le Phoque gris mesure de 1,8 à 2,3 m et pèse de 150 à 310 kg.

Son corps est allongé. Les mâles sont massifs.

La tête des Phoques gris est massive. Le museau est allongé dans le prolongement du front, et ses narines parallèles. Cela permet d’ailleurs de le différencier du phoque veau-marin, dont la tête est arrondie avec un net décrochement entre le front et le museau, et des narines en forme de "V".
La coloration du Phoque gris présente une variété de tons de gris avec un dimorphisme sexuel visible : les mâles ont une fourrure à poils courts gris foncé presque noir parfois avec des taches plus claires, les femelles sont gris clair avec des taches foncées.
Le jeune, qui à la naissance mesure entre 80 et 100 cm et pèse de 15 à 20 kg, est couvert d'un fin pelage laineux blanc (lanugo), ce pourquoi on le nomme parfois "blanchon". Il grandira assez rapidement, gagnant de 1,2 à 2 kg par jour.

Illustration de phoque gris

Illustration de phoque gris

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité

Illustration de phoque gris

Camille Dégardin / Office français de la biodiversité

Comportement

Les Phoques gris se rassemblent en grand nombre sur les sites de reproduction où chaque mâle dominant peuvent contrôler un harem de 3 à 10 femelles.

Hors de la période de reproduction, ils se dispersent en mer.

Phoque gris (Halichoerus grypus), la tête hors de l'eau

Phoque gris (Halichoerus grypus), la tête hors de l'eau

Sébastien Brégeon / Office français de la biodiversité

Phoque gris (Halichoerus grypus), la tête hors de l'eau

Sébastien Brégeon / Office français de la biodiversité

Alimentation

Le Phoque gris est carnivore opportuniste; il se nourrit de ce qui est disponible. Il mange donc toutes sortes de poissons côtiers et hauturiers (du large), ainsi que quelques mollusques et crustacés.


Une étude de l’alimentation des Phoques gris de la baie de Walde – entre Calais et Gravelines -, a montré que celle-ci est composée pour plus de la moitié de poissons plats (plies, flets, soles communes, soles poles), d’un tiers de poissons ronds (principalement des harengs) et de quelques céphalopodes (mollusques).

Reproduction

Les Phoques gris atteignent la maturité sexuelle vers l’âge de 3 à 7 ans. Leur croissance est terminé entre 11 et 15 ans. Ils peuvent vivre jusqu'à 25-35 ans.
Les accouplements s’observent en janvier/février, les mâles s’accouplent avec 5 semaines en moyenne.
La période de gestation dure environ 11 mois. Les naissances ont lieu en décembre/janvier.
Les femelles donnent généralement naissance à un petit par an. Les naissances multiples sont extrêmement rares.
Les femelles mettent bas sur les côtes rocheuses.
Le petit est entièrement recouvert d’un lanugo blanc qui va le protéger du froid.
La lactation dure 2 ou 3 semaines.

Le saviez-vous ?

Pour que la gestation et la mise bas du jeune phoque se fassent dans les meilleures conditions, l’implantation de l’embryon dans la paroi utérine de la femelle peut être retardée : si la femelle n’est pas assez nourrie, si la durée du jour (photopériode) n’est pas encore favorable, etc. L’embryon reste alors en dormance, jusqu’à ce que les conditions favorables soient rétablies. Cela s’appelle « diapause embryonnaire ».

Découvrir l'action du Parc