Zones de tranquillité pour les gravelots

Les hauts de plages et les dunes du Parc naturel marin abritent trois espèces rares et menacées : le Gravelot à collier interrompu, le Petit gravelot et le Grand gravelot.

Leur silhouette ronde comme un galet, courte sur pattes, s’agite à la recherche de petits insectes, de mollusques, de vers marins et de petits crustacés. Oiseaux très nerveux, ils parcourent la vasière et le haut de plage en alternant marche rapide et courte pause. Ils ont besoin de tranquillité, notamment lorsqu’ils se reproduisent puis élèvent leurs poussins, d’avril à septembre.

Protégés au niveau national et européen, les gravelots sont en déclin en Europe. Ils sont très sensibles au piétinement et au dérangement, tout comme leurs œufs et leurs poussins, presque invisibles sur la plage. La préservation de la laisse de mer est également un enjeu important pour la survie de ces espèces, afin qu’ils continuent de trouver abri et alimentation. Les gravelots sont généralement fidèles à leur site de nidification et plusieurs de ces sites jalonnent le périmètre du Parc naturel marin.

Le statut vulnérable de ces espèces à l’échelle nationale conduit à une responsabilité forte du Parc naturel marin dans la conservation de ces espèces.

Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus)

Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus)

Benjamin Guichard / Office français de la biodiversité

Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus)

Benjamin Guichard / Office français de la biodiversité

Agent du Parc en mission de suivi des Grands gravelots dans l'estuaire de la Slack, dans la zone de tranquillité temporaire.

Agent du Parc en mission de suivi des Grands gravelots dans l'estuaire de la Slack, dans la zone de tranquillité temporaire.

Line Viera / Office français de la biodiversité

Agent du Parc en mission de suivi des Grands gravelots dans l'estuaire de la Slack, dans la zone de tranquillité temporaire.

Line Viera / Office français de la biodiversité

Des zones de tranquilité temporaires

Depuis 2020, des zones de tranquillité temporaires sont instaurées pour favoriser la reproduction des gravelots. Ces zones sont balisées, équipées de panneaux d’information et surveillées régulièrement par des agents du Parc naturel marin, des services départementaux de l’OFB et les partenaires du réseau (ci-dessous). Ils informent les promeneurs et veillent au respect des zones de tranquilité.

En 2021, quatre zones de tranquillité temporaire sont instaurées par le Parc entre le 1er avril et le 31 août : dans l'estuaire de la Slack, à Groffliers et à Cayeux-sur-Mer, ainsi qu'à Fort-Mahon.

Les enjeux et les bons gestes sont rappelés sur un panneau disposé à proximité de ces zones :

Panneau "ensemble protégeons les gravelots et leurs habitats"

Panneau "ensemble protégeons les gravelots et leurs habitats"

GONm / PNM EPMO

Panneau "ensemble protégeons les gravelots et leurs habitats"

GONm / PNM EPMO

Regarder le reportage de BFM Littoral

A propos de cette action

Depuis 2019, un réseau d'acteurs locaux engagés

Fin 2019, le Parc naturel marin a initié la mise en place d’un réseau d’acteurs en faveur de la protection des gravelots sur son territoire. Il s'agissait de soutenir les actions déjà engagées par plusieurs acteurs locaux et de favoriser le maintien et l’amélioration des conditions des zones de nidification ne bénéficiant d’aucune mesure de gestion.

Objectifs de ce réseau :

  • Mettre en place un réseau de suivi et  de surveillance de la nidification des gravelots cohérent et opérationnel, bénéficiant des retours d’expérience des acteurs, des  gestionnaires du Parc ou en dehors ;
  • Mettre en place des dispositifs techniques et/ou réglementaires sur les sites qui le nécessitent ;
  • Mettre en place des actions garantissant le bon état de conservation des habitats favorables à l’écologie des gravelots (alimentation, nidification, migration) ;
  • Canaliser, voire réduire la fréquentation sur les sites de nidification des gravelots ;
  • Informer les usagers du littoral et le grand public sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre et le respect de la réglementation ;
  • Sensibiliser les acteurs et porter à connaissance des scolaires et du grand public les enjeux sur les gravelots et leurs habitats.

Membres du réseau local :

  • Association de chasse sur le domaine public maritime de la baie d’Authie Sud
  • Association des chasseurs maritimes de l’Authie Nord,
  • Commune de Fort-Mahon-Plage
  • Commune de Cayeux-sur-mer
  • Communauté d'agglomération des deux baies en Montreuillois
  • Conservatoire du Littoral
  • EDEN 62
  • Fédération départementale des chasseurs de la Somme
  • Fédération départementale des chasseurs du Pas-de-Calais
  • Groupe ornithologique et naturaliste du Nord - Pas-de-Calais
  • Office nationale des forêts
  • Parc naturel régional des caps et marais d'Opale
  • Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'Opale / Office français de la biodiversité
  • Picardie Nature
  • Réserve naturelle nationale de la baie de Canche / EDEN 62
  • Réserve naturelle nationale de la baie de Somme / le Syndicat mixte Baie de Somme - Grand Littoral Picard, les services de l'Etat.

2021 : le Parc, partie prenante d'une stratégie d'action à plus grande échelle

La nouveauté 2021, c’est la participation du Parc marin et de ses partenaires a un réseau à l’échelle de la Manche et de la Mer du Nord, visant à donner de la cohérence et une véritable continuité entre tous les projets portés en faveur de ces oiseaux. Ainsi, des suivis scientifiques sont prévus sur tout le littoral normand et sur celui des Hauts-de-France, tout comme le déploiement régulier de zones de tranquillité temporaires. Les actions de sensibilisation seront elles aussi construites en commun et partagées entre les structures, afin de gagner en efficacité.

Cette stratégie d’actions concerne quatre espèces : les deux gravelots déjà cités, mais aussi le Petit gravelot et l’Huitrier pie.

Logo stratégie limicoles nicheurs

Logo stratégie limicoles nicheurs

O. ZUCCHET / VIZUNATURE

Logo stratégie limicoles nicheurs

O. ZUCCHET / VIZUNATURE

Pour aller plus loin